Maison d'édition des formats courts en SFFF

Sommaire de Réalités 2

C’est avec un grand plaisir que j’annonce aujourd’hui le sommaire à venir de l’anthologie « Réalités : volume 2 ». La sélection aura été assez rapide, bien que nous ayons reçu 120 textes : la faute à ces auteurs qui nous ont envoyé des textes si originaux, si aboutis, qu’ils se sont imposés comme une évidence. Je me suis pris de grosses claques à la lecture, et peux vous garantir que le second opus sera aussi bon que le premier. C’est parti !

 

On retrouvera Manon Bousquet, dont nous avons déjà publié les nouvelles De Rouille et de Glace et No past, no future, no Proust, qui nous revient avec La Fable du Dragon et du Rat, un conte humoristique truffé des notes de bas de page qui étaient chères à Terry Pratchett.

Jean-Pierre Baratte nous parlera d’abduction, avec La légende d’un homme, une longue nouvelle qui nous présentera plusieurs versions des faits : sourires et surprises au menu !

Marlène Charine nous offre le thé avec Five o’clock tea, une nouvelle douce amère avec un certain flegme britannique.

Alors le marché fut conclu, de KeoT, nous entraîne dans un monde de fantasy original où l’on se livre à la contrebande d’artefacts magiques.

Grosse surprise avec FredJ de Vivien Esnault, qui devance sans le savoir un projet d’anthologie « Pharmapunk » que nous avons dans nos tiroirs : une novella qui décoiffe, mettant en scène un drug-jockey.

Avec Les PunaisesLoïc Daverat va nous présenter une énigme. Entre punaises bleues et punaises rouges, il se semble que quelqu’un a fait un choix, mais quelles en sont les conséquences ? Tin, tin, mystère !

Les lecteurs habitués à la prose de Jean-Marc Sire savent déjà qu’avec Pas de quoi fouetter un chat, ils devraient bien rigoler. Et ceux qui ne le connaissent pas vont découvrir ce qui est probablement l’un des meilleurs auteurs français de SFFF humoristique contemporains.

Le Semeur de Colonnes de Wilfried Renaut nous transporte dans un univers aux tonalités oniriques dans une longue et belle nouvelle où un enfant se fabrique une amie imaginaire, mais peut-être pas si imaginaire que ça.

Sylwen Norden (avec qui je partage bientôt un sommaire dans Malpertuis VIII, aux éditions Malpertuis, très bonne série d’anthos fantastiques, à lire absolument !) nous emmène sur une planète blafarde qui ne fait pas super envie. Un « passeur » va nous ouvrir le chemin Dans l’Épave du Horn, où des événements vont l’amener à vérifier la théorie selon laquelle l’âme ne survit pas à la mort.

Enfin, avec La Griffe de l’Être MiroirRomain Jolly nous brosse un futur où la biotechnologie a été poussée à son paroxysme. Le background est fou et l’intrigue musclée !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *