Maison d'édition des formats courts en SFFF

Santa Muerte

Depuis l’Éxtasis , les nouvelles technologies rendent la mort presque impossible, sauf si l’on se comporte comme un abruti. C’est donc tout penaud qu’Esteban se retrouve au royaume des morts après avoir trop bu. On a beau lui faire bon accueil, il refuse sa situation en bloc et s’empresse d’accepter le marché que lui propose la Santa Muerte en personne. Il a cinq jours pour accomplir la mission qu’elle lui confie, sans quoi il deviendra résident permanent du pays des esqueletos.

Xavier Portebois

Disponible à 0,99 € sur AmazonFnac Kobo 7switch Nolim Espace culturel Leclerc – Archambault – Ibookstore

En streaming gratuit sur Youboox et Youscribe

En version papier à 4€ sur Amazon

4 commentaires

  • Gi

    Un très bon moment passé dans l’univers de Santa Muerte. Un univers cohérent mâtiné de progrès qui desservent l’homme au point de bousculer l’ordre naturel des choses. Plein d’humour, le texte nous emporte avec Esteban dans sa quête jusqu’à l’échéance finale …Merci a Xavier Portebois et Realities Inc pour ce texte !

  • Un coup de coeur ! ♥♥

    Une toute petite nouvelle de 30 pages mais ça fonctionne grave !

    Déjà, je suis fan des mythes et folklores Mexicain, j’adore le Orange et je trouve que leur façon de fêter les morts en allant dans les cimetière pour y apporter nourriture, friandises, musique.. est plutôt joyeuse 🙂 Une fois de plus, c’est la couverture qui à fait tilt chez moi.

    Difficile de trouver des choses à dire sans répéter la quatrième.. et sans trop en dévoiler non plus : je suis obligée de reprendre le terme de Realities Inc pour ce court texte, car c’est ce qui m’est venue à l’esprit une fois la lecture achevée : c’est une friandise à lui tout seul. Rien de morbide ni effrayant, c’est une évocation plutôt joviale du pays des morts mexicain dans un monde ultra futuriste.

    Après plusieurs litres de bulles descendues, cet andouille d’Esteban se retrouve dans un cimetière.. mais pas n’importe lequel. Celui ci est très joliment décoré et bien loin de la grisaille habituelle : y règne même une ambiance festive, guirlandes colorées, imitations aztèques, fleurs démesurées, les fanfares, des rires… C’est la grosse fête et les morts sont accueillis comme des rois. Esteban réalise qu’il est aux portes de la mort. Le personnage est certes un peu déboussolé (et un peu bourré..) mais reprend très vite ses esprits et prêt à tout pour repartir d’ici 😉

    Même si l’époque à laquelle se déroule l’histoire n’est pas datée, l’auteur utilise assez de termes pour annoncer que nous sommes dans un futur très lointain. Bien des choses ont changé sur Terre, de nouvelles technologies, notre façon de vivre ou de mourir.. La catégorie « science fiction » m’avait fait peur au début, n’ayant pas de vocabulaire par manque de lecture de ce genre. Mais point de mot ultra high tech incompréhensible, tout est léger, fluide et drôle. La situation cocasse d’Esteban prêt à négocier son retour sur Terre à coup de bière est juste trop drôle.. enfin moi j’ai ri !

    L’auteur nous pousse aussi à réfléchir sur notre place et notre passage sur terre, et notre façons d’appréhender la mort. Perso, cela fait re-tilt chez moi..

    On a beau essayer de tout gérer, négocier, repousser les limites du temps ou de la technologie, c’est toujours elle qui décide. Et c’est à nous de réfléchir .. et de profiter !

    Pour finir, Santa Muerte est une nouvelle de Science Fiction mêlant les traditions mexicaines, la mort, la joie, la vie que j’ai vraiment Adoré !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *