Quelques tuyaux de mise en page : le must, c’est les styles !

avec Pas de commentaire

Lors de notre précédent article, nous avons découvert les différents aspects de la mise en page. Il est bon de comprendre à quoi correspondent les étapes que nous avons évoquées afin de… pouvoir les automatiser ! Pour cela, nous allons utiliser les styles.

L’intérêt des styles est de pouvoir appliquer les mêmes caractéristiques de mise en page à tout un document, tout en sélectionnant les parties du document auxquelles elles vont s’appliquer.

Par exemple, si vous écrivez un roman, vous voudrez, par exemple, que le texte soit en 12, justifié, alinéa 0,5, etc… mais ce n’est pas la mise en page que vous souhaitez pour les titres de chapitres, par exemple, qui seront en 16, gras, centré.

Avec les styles, vous pouvez définir, avant même de commencer l’écriture, les paramètres de mise en page que vous souhaitez pour les paragraphes, et ceux que vous souhaitez pour les titres.

Qu’est-ce que ça change, comparé à la méthode que je vous ai expliqué précédemment, me direz-vous ? Eh bien, cela automatise tous les changements que vous voudrez apporter ensuite à votre mise en page, ou mieux, les changements que votre éditeur souhaitera apporter, ce qui lui simplifie grandement le travail !

Comment ? Votre éditeur récupère votre texte, dans lequel vous avez défini quels éléments sont des titres, et quels éléments sont du paragraphe. Et il n’a plus qu’à appliquer son propre style personnalisé pour que votre texte change selon ses critères.

Pour les auteurs auto-édités qui passent par là et qui génèrent des ebooks sous Sigil, utiliser les styles va également vous permettre d’avoir une table des matières pré-générée (encore un point qui mériterait un tuto complet…).

Magnifique, non ? On commence tout de suite ? C’est parti !

  1. Sur un texte déjà rédigé

Reprenons notre fichier Mon père était un fabricant de cuillères, avec la mise en page par défaut de Word.

Tuto1

Comme il s’agit d’une nouvelle, le travail va être grandement simplifié. Nous avons un titre, tout le reste n’est que du paragraphe.

On va faire un petit Ctrl+A pour sélectionner tout le texte, et cliquer ici dans l’onglet accueil :

Tuto2

Word va donc comprendre que tout le texte est du paragraphe, et y appliquer la même mise en page pré-enregistrée. Pour l’instant, comme nous n’avons pas personnalisé le style, ça ne va pas ressembler à grand-chose :

Tuto3

Enfin, si, ça ressemble à quelque chose, mais il y manque les alinéas, l’interligne n’est pas forcément celui que l’on souhaite, bref, ce n’est pas encore satisfaisant. Ce n’est pas un problème : pour l’instant, nous définissons ce qui est du paragraphe dans le texte, c’est tout.

Là, vous allez me dire : et le titre ? Nous l’avons passé en paragraphe ?

Oui, mais c’était par facilité, pour éviter d’avoir à sélectionner le texte sur toutes les pages, à la main… Dans notre exemple, il est plus facile de tout passer en paragraphe d’abord, puis de sélectionner notre titre pour lui appliquer un style de titre.

Ce que nous allons faire tout de suite, en cliquant sur « Titre 1 ».

tuto4

Maintenant, notre titre est en « Titre 1 » et le reste de notre texte en « Paragraphe ». On peut le vérifier facilement : si je clique sur le titre, « Titre 1 » apparaît avec un encadré doré.

tuto5

Et si je clique n’importe où ailleurs dans le texte, c’est le style de paragraphe qui est doré.

tuto6

Maintenant que nous avons défini qui est quoi, nous n’avons plus qu’à personnaliser !

Nous allons commencer par le titre.

Nous voudrions qu’il soit en Times, 16, gras, centré. On va donc faire un clic droit sur le style « Titre 1 », puis cliquer sur « Modifier ». Une fenêtre apparaît.

tuto7

On voit que la police est Cambria, en 16, gras, justifié. Nous n’avons donc qu’à changer la police et l’alignement du texte.

tuto8

Et voilà !

tuto9

Passons au paragraphe, maintenant. Même méthode : clic droit, modifier…

tuto10

Nous avons du Times New Roman, en 12, justifié… très bien, mais nous voudrions un alinéa de 0,5cm et un interligne de 1,5.

Nous allons donc cliquer sur « Format », et dans les choix qui nous sont proposés, sur « Paragraphe ».

tuto11

Et nous retrouvons une fenêtre déjà vue lors du tuto précédent !

tuto12

Nous allons donc, dans la section « Retrait », choisir un retrait positif de 0,5, et dans la section espacement, un interligne de 1,5.

tuto13On valide, et voilà !

tuto14

Il ne nous reste plus, si besoin, qu’à créer un en-tête et ajouter des numéros de page, comme nous l’avons vu dans le tuto précédent.

  1. Avant la rédaction

La méthode ci-dessus vaut si le texte a déjà été rédigé sans que des styles aient été appliqués, mais ce n’est pas l’idéal. Imaginez le même travail sur un roman déjà écrit : cela implique de retrouver tous les titres pour leur appliquer le style « Titre 1 » une fois que le reste du texte a été passé en « Paragraphe ». Il n’y a pas mort d’homme, mais il vaut tout de même mieux appliquer les styles dès le début.

Une fois que l’on a saisi comment appliquer les styles, c’est très simple.

Chaque fois que l’on tape un titre de chapitre, on applique le style « Titre 1 ».

Puis on passe au style « Paragraphe » pour écrire la suite. Et ainsi de suite.

Vous êtes maintenant presque des experts en mise en page, votre éditeur va vous adorer !

Vous pouvez nous suggérer des sujets pour les prochains tutos en commentaire, nous faire part de vos remarques, de vos questions… Nous nous ferons un plaisir d’y répondre !

Et vous pouvez également vous abonner au flux RSS, à nos pages Facebook et Twitter pour être tenu au courant de nos prochains articles.

Que l’inspiration soit avec vous !

Des bises,

Floriane

 

Laisser un commentaire