image-enonce-europunk

APPEL À L’EUROPUNK

« J’appelle solennellement les auteurs à qui le futur politique, social et culturel de leur(s) pays fait lever des sourcils inquiets ou pleins d’espoir, de se pencher ne serait-ce qu’un instant sur ce continent en ébullition où 500 millions de citoyens sont peut-être sur le point de faire un pas d’un demi-siècle en arrière. Pour le meilleur ou pour le pire ? A vous de nous en parler. » (Florent Lenhardt)

Au lendemain des décisions rendues publiques par les peuples britanniques et américains, et alors que l’Union Européenne est partagée entre les partisans de plus d’intégration et les eurosceptiques nationalistes, les questions européennes et françaises sont au cœur du débat. Florent Lenhardt, Guillaume Parodi et les éditions Realities Inc. vous invitent à répondre à cet appel par un Europunk, « un moyen d’écrire notre futur d’une manière sinon utopique, tout du moins critique et, pourquoi pas, heureux », en nous envoyant des textes de 15 000 à 150 000 signes espaces comprises.Nous croyons fermement à la littérature comme base de réflexion pour notre futur et nous espérons recevoir des textes de science-fiction, de fantastique, de réalisme magique ou de tout autre genre que vous, auteurs, considérerez comme adéquats. Notre intention est de proposer un discours sur l’Europe différent et de proposer des textes engagés, d’où la référence -punk ! L’Europunk veut s’écrire en référence aux célèbres courants punk et cyberpunk des années 1970-1980, il veut proposer des textes enragés et survoltés, criards et sans tabous, des textes parfois malpolis et provocateurs, mais aussi et surtout il veut offrir au lecteur des œuvres d’avant-garde.

Nous sélectionnerons dix textes qui seront publiés sous la forme d’une anthologie papier et numérique. La version papier ne sera disponible, dans un premier temps, qu’en impression à la demande. Les auteurs recevront chacun un exemplaire papier et un exemplaire numérique de l’anthologie, et toucheront des droits d’auteur (20% du prix de vente partagé entre les auteurs sur l’édition numérique, 10% du prix de vente partagé entre les auteurs sur l’édition papier).

Soumettez votre texte au format .doc de préférence, police classique type Times New Roman, taille 12, interligne 1.5. Vérifiez l’orthographe, la syntaxe, la grammaire, la ponctuation avant votre envoi. Envoyez-le à l’adresse : contact[@]realities-inc.com (sans les crochets).

N’hésitez pas à lire ces articles de Florent Lenhardt et Guillaume Parodi  pour cerner les attentes des anthologistes.

Vous avez jusqu’au 30 septembre 2017 pour nous faire parvenir votre vision du futur de l’Europe. Au plaisir de vous lire !

11 réponses

  1. Simon
    | Répondre

    Bonjour,

    est-il possible de dépasser quelque peu la limité autorisée (disons de quelques milliers) ou est-ce 150 000 maximum stricto sensu?
    Merci d’avance et félicitations pour ce thème aussi original qu’inspirant (à tel point qu’il pousse au surcalibrage).

    Simon

    • Floriane Moisan
      | Répondre

      Bonjour,
      On ne chipotera pas pour quelques milliers, mais ne dépassez pas les 160 000 tout de même…
      Bon courage !
      Floriane

  2. Laurence Lécluze
    | Répondre

    Bonjour,
    votre appel correspond à un texte que j’ai commencé en 2014. Il est aujourd’hui terminé, il s’intitule « Frontières ». Un souci cependant : c’est un roman, 400 000 et quelques signes ! Etes-vous intéressé ? Si oui, je vous le fait parvenir avec le synopsis.

    • Floriane Moisan
      | Répondre

      Bonjour,
      Eh non, nous ne publions que des formats courts… Bonne chance toutefois dans votre recherche d’éditeur !

  3. Sébastien
    | Répondre

    J’espère être en capacité à vous envoyer un texte pour cet AT qui, comme les précédents chez Realities Inc, je trouve, est très inspirant !

    Rien que pour cela, encore bravo à vous ! 🙂

  4. alex
    | Répondre

    Bonjour,

    Sur la site de RSF blog la date limite indiquée pour l’appel EUROPUNK est le 31 mars 2017, ici le 30 septembre. La date de rendue a été repoussée ?

    Merci,

    • Floriane Moisan
      | Répondre

      Pardon pour cette réponse tardive (la notification est arrivée dans les spams…), il s’agit bien du 30 septembre.

  5. La construction européenne est un sujet qui m’intéresse et pourtant je n’aurais pas forcément songé à m’en inspirer pour écrire une nouvelle. J’imagine que nous sommes nombreux dans ce cas… Bref, ce projet d’anthologie est une très bonne initiative !
    Pour l’instant je n’ai pas d’idée précise, mais quelques interrogations me viennent :
    – Même si l’intitulé annonce que tous les genres « adéquats » sont les bienvenus, l’Anticipation en bonne et due forme semble s’imposer naturellement… Mais qu’en est-il de quelque chose de plus farfelu, comme par exemple une version Steampunk de l’Union Européenne qui permettrait dans un 19ème siècle fictif d’évoquer des questions actuelles ? Ou même une transposition des problématiques européennes dans un univers de fantasy ?
    – J’ai lu les articles mis en lien. Les anthologistes sont de toute évidence europhiles, très bien, je respecte ce positionnement bien que ce ne soit pas le mien… Mais des textes clairement eurosceptiques voire europhobes auront-ils leur place dans la future anthologie ?

    • Floriane Moisan
      | Répondre

      Bonjour,
      Par « adéquat » nous entendons tout ce qui pourrait constituer une approche pertinente. Placer la problématique européenne dans une ligne temporelle alternative entre dans ce cadre, par contre soyez prudent avec la fantasy : l’action doit bien se dérouler en Europe. Cela n’exclut donc pas la fantasy urbaine, par exemple. Ce qui importe c’est, comme vous le dites, d’évoquer les questions actuelles et les problématiques européennes, donc tout texte qui les mettrait en scène en exploitant un effet de comparaison ou de miroir est le bienvenu.
      Les textes eurosceptiques sont également les bienvenus : nous souhaitons une anthologie variée et équilibrée entre les points de vue.
      J’espère que vous trouverez l’inspiration !

      • Merci pour ces réponses.
        Je ne sais pas encore si je participerai ou non à cet appel à textes, mais dans tous les cas depuis que je l’ai découvert mon imagination carbure et part dans des directions où elle n’était jamais allée !

        • Floriane Moisan
          | Répondre

          C’est toujours ça de pris \o/

Laisser un commentaire